Sélectionner une page

Avez-vous déjà vu le film Limitless1

Ce film avec Bradley Cooper qui trouve la formulation d’une drogue permettant d’augmenter de façon drastique les capacités cognitives de la personne qui les prend ?

On imagine tout de suite les bénéfices que l’on obtiendrait grâce à l’utilisation de tels produits : 

Augmentation de la productivité, de la concentration, de la mémoire etc. qui nous permettraient de crever le plafond dans nos activités de tous le jours et de concrétiser nos rêves les plus fous ! 

De tels produits existent-ils réellement ? Si oui, les quels ? Quels impacts sur notre santé ?

J’ai mené l’enquête pour vous et voici ce que j’ai trouvé.

Donnez moi des Nootropes s’il vous plait.

Il y a en ce moment une polémique 2 concernant l’utilisation de médicaments initialement destinés à traiter certains problèmes cognitifs comme les troubles de l’attentions et des maladies dégénératives, par des personnes en bonne santé dans le but d’améliorer les performances cognitives. 

Ces substances sont appelées “smart drugs”, “Nootropes” ou encore “Nootropiques”.

Le fait de détourner l’utilisation de ces médicaments a pour effet de booster temporairement nos capacités cognitives ce qui les rend très attrayants pour les étudiants en phase d’examen, pour les personnes ayant des phases de création ou d’analyse intenses. 

Évidemment, cette tendance suscite beaucoup d’interrogations car les substances pharmaceutiques peuvent avoir des effets secondaires négatifs : ce que vous gagnez d’un côté, vous le perdez ailleurs…

Prudence donc si vous avez été tentés d’utiliser ces moyens pour gagner en efficacité, les inconvénients pourraient largement mitiger les avantages que vous pourriez en tirer. 

Pour autant, l’idée de pouvoir augmenter nos performances cognitives reste intéressante, surtout dans l’époque à laquelle nous vivons qui demande toujours plus de productivité de notre part. 

La condition ultime à respecter dans ce cas, c’est que les produits que l’on utilise n’affectent pas notre santé. 

Est-ce possible ? ça se pourrait bien…

Le beurre, l’argent du beurre…

Et oui, lorsque j’étais petit, on me répétait souvent que dans la vie on ne pouvait pas tout avoir, sous entendu, qu’il ne peut y avoir que des avantages.

Pourtant, il existe certaines situations, ou l’on peut avoir les avantages sans les inconvénients.

Dans notre cas, ce que l’on veut s’est augmenter les performances cognitives, sans dégrader les autres aspects de notre santé. 

Le problème dans la solution précédente, c’est qu’en prenant des médicaments, on introduit des molécules qui ne sont pas naturellement présentes dans l’organisme pour agir sur un système biologique ultra complexe ! 

Si votre condition ne le nécessite pas, c’est un risque dont on se passera volontiers !

Que faire dans ce cas ? Utiliser la première médecine à notre disposition : la nutrition. 

Et oui, trop souvent sous estimée, la nutrition et les suppléments alimentaires permettent d’améliorer les paramètres qui nous intéressent. 

En sachant que la plupart de la population est carencée en micro-nutriments, c’est peut être tout simplement la cause d’une baisse de régime intellectuel. 

Il est donc fort probable qu’un manque de concentration ou d’endurance intellectuelle puisse être grandement amélioré par une complémentation adéquate. 

En règle générale, lorsqu’il y a un problème, il vaut mieux commencer par inspecter la base et vérifier si les solutions simples peuvent apporter une réponse avant de s’engager dans des démarches plus compliquées. 

Dans notre cas, il existe des solutions très simples pour se booster sans se faire de mal et elles sont au nombre de cinq. 3

La Choline

La choline est synthétisée par l’organisme pour former notamment de l’acetylcholine qui permet de connecter les neurones entre eux et améliorer la concentration. 

On trouve de la choline en grande quantité dans le jaune des oeufs de poules, la viande et le poisson.4

Si l’on choisit de s’en procurer de cette façon, on fera attention au mode d’élevage des animaux, sachant que par exemple, des poules élevées en liberté ou biologiques feront des oeufs de meilleure qualité que des poules de batterie ! Logique. 

Il existe également des suppléments en Choline que l’on peut trouver dans le commerce et qui sont utiles lorsque l’on est pressé. Dans ce cas, il vaut mieux privilégier ceux qui offre la Choline sous la forme de L-Alpha glycerylphosphorylcholine appelée également Alpha-GPC. 

En effet, cette forme de choline pénètre rapidement la barrière hémato-encéphalique La barrière hémato-encéphalique protège le cerveau des agents pathogènes, des toxines et des hormones circulant dans le sang. 5 (pic au bout de 2 heures et effet jusqu’à 3 heures après ingestion).

La crinière du lion

Peut être en avez vous déjà entendu parlé auparavant, mais ce champignon (Yamabushitake en Japonais, Lion’s Mane en anglais et Hydne hérisson en bon françois) est vraiment un atout de poids pour gagner en concentration et en clarté mentale.

Et pour cause, il a pour effet d’activer le NGF (Nerve Growth Factor, Facteur de Croissance Nerveuse) qui participe à la création de nouveaux neurones et à la préservation des neurones existants. 

Il a en prime d’autres propriétés que nous verrons à la fin de cet article. 

Petite mise en garde cependant, on évitera la consommation de ce champignon en cas de fibromyalgie.6

La vitamine D3 et Les Omega 3 : plus dans la prévention

La vitamine D a été identifiée comme participant  la production de Serotonine impliquée dans plusieurs fonctions psychologique dont le sommeil qui doit être d’excellente qualité pour maintenir nos capacités à leur optimum.

Elle est très importante pour le développement du cerveau chez le foetus par exemple, ce qui est problématique en sachant que la plupart des personnes sont déficientes en vitamine D ( 70% des Américains par exemple) 

Comment se procurer de la vitamine D ?

À la base, la vitamine D est produite par la peau lorsque l’on s’expose au soleil. 

L’inconvénient c’est que, dépendamment de votre lieux de résidence, de votre travail (en intérieur ou en extérieur) et de la saison, notre accès à la vitamine D est particulièrement inégal !

Si vous souhaitez en produire grâce à l’exposition au soleil, sachez qu’une exposition de 15 min torse nu en début d’après midi suffit pour produire deux jours de vitamine D… pourquoi s’en priver ?

Si par contre, vous ne pouvez pas vous exposer au soleil ou pendant la période hivernale, ne restez pas sans supplémentation ! 

Quant aux Omega 3, ils semblent qu’il soient de nature quasi magique ! On leur trouve tellement de bénéfices pour la santé… 

Dans notre cas, il faut savoir que les Omega 3 représentent environ 8% du poids du cerveau, ce qui n’est pas négligeable ! 

Il semble y avoir beaucoup d’études démontrant que ces derniers ont des effets cognitifs et comportementaux positifs.  

Ils contribuent par exemple à l’augmentation du NGF dont on parlait plus haut ce qui en fait un excellent allié pour nous. 

Le Sulforaphane

La dernière substance porte un nom des plus originaux : il s’agit du Sulforaphane. 

Et pour ceux et celles qui se demandent ce que ça mange en hiver, voici un résumé de ses propriétés.

Lors d’un essai clinique, on a constaté que l’administration de 9 à 25 mg de sulforaphane a augmenté de 34% l’interaction sociale et la communication chez des jeunes hommes atteints d’autisme. 

Des résultats similaires ont été obtenus chez des patients atteints de schizophrénie, laissant entrevoir un grand potentiel pour cette substance que l’on trouve dans les pousses de brocoli !

Pour atteindre les doses utilisées dans l’expérience ci-dessus, il ne suffit que de 65 gr de pousses fraiches. 

Des études chez la souri ont montré une amélioration de la mémoire spatiale, de la mémoire à court terme et une augmentation de la capacité à réparer les neurones et les synapses après un traumatisme. 

Ces attributs donnent beaucoup d’espoir pour le traitement des maladies dégénératives comme Alzheimer par exemple.

Le sulforaphane s’est également montré efficace dans la réduction des symptômes de la depression, à un niveau équivalent à celui du Prozac. 

Pour l’instant il n’existe que peu de suppléments offrant exclusivement du sulforaphane et l’un d’entre eux est disponible en France sous le nom de Prostaphane. 

L’avantage de ce dernier est sa biodisponibilité située autour de 70% et un dosage similaire à celui utilisé durant les tests cliniques ce qui le rend très intéressant. 

L’autre alternative est de consommer des pousses de brocoli, certainement plus abordables en termes de tarif. 

L’inconvénient avec les produits naturels, c’est que leur teneur en nutriments varie en fonction de nombreux paramètres – dont le mode de production, le mode stockage (surgelé ou non) et le mode préparation – de telle sorte qu’il est difficile de savoir exactement quel dosage on absorbe en les consommant. 

D’un autre côté, s’il s’agit simplement d’améliorer sa santé, ça ne coute rien d’ajouter un aliment à notre diète, d’autant plus que les brocolis sont connus pour leurs nombreux bienfaits sur la santé… et en bonus, vous aurez du sulforaphane pour booster vos performances cognitives !

Manger les pousses fraiches crues ou en jus pressé à froid semble être les meilleures façons d’obtenir le plus de sulforaphane possible.

Une mise en garde cependant : cette substance réduit l’absorption d’iode dans la thyroïde. Bien que les carences en iode ne soient pas très répandues, demandez quand meme l’avis de votre médecin si vous avez un doute. 

… Et le sourire de la crémière.

En résumé nous venons de découvrir des alternatives naturelles permettant de booster nos performances cognitives. 

Certaines d’entre elles ont un effet immédiat (Lion’s Mane, Sulphoraphane, la Choline sous forme d’Alpha-GPC) tandis que d’autres agissent plus sur la longueur comme la Vitamine D et les Omega 3. 

L’utilisation de produits pour booster nos performances est extrêmement intéressante. Le fait de pouvoir améliorer sa motivation, sa concentration et sa mémoire sans faire d’effort particulier, donc en économisant notre temps et notre énergie, est une idée particulièrement alléchante lorsque l’on souhaite réussir les tâches que l’on entreprend. 

Certains ont choisi de prendre des médicaments permettant d’améliorer ces caractéristiques chez des personnes atteintes d’un problème de santé en espérant améliorer les leurs. 

Sans porter de jugement, je trouve que c’est une démarche (très) risquée. 

En effet, les médicaments utilisés n’ont pas été conçus à cet usage et surtout on ne connait pas les effets secondaires à long terme : on joue donc à pile ou face. 

Jouer avec notre santé, notre atout le plus précieux, ne me semble pas un bon investissement !

Mais que se passe-t-il si l’on peut obtenir des résultats similaires tout en enlevant l’inconvénient que représentent les effets secondaires ? 

On obtient le beurre et l’argent du beurre.

Si en plus cela nous prodigue des effets globalement bénéfiques sur la santé à long terme, alors on fait d’une pierre quatre ou cinq coups !

En effet, en plus d’avoir un effet positif sur nos performances cognitives, les substances naturelles que nous venons de voir améliorent beaucoup d’autres paramètres :

Le Lion’s Mane agit positivement sur la digestion, la reconstruction osseuse et cartilagineuse, ainsi que sur le système immunitaire7… un vrai couteau suisse !

Les Omega 3 ont un effet anti-inflammatoire reconnu pour la santé cardiovasculaire, la perte de poids et j’en passe 8… Une bénédiction pour la santé en sachant que la plupart d’entre nous en consomme vraiment trop peu. 

La Vitamine D est reconnue pour ses effets sur l’humeur, le système immunitaire, et même la force physique9 !

Les Brocolis sont reconnus pour leur action anti-cancer, contre l’arthrose, l’autisme10, etc. 

Bref, vous l’aurez compris, le ratio Avantage/Inconvénient est vraiment excellent lorsque l’on utilise des substances naturelles alors pourquoi s’en priver ?!

Envie d’essayer ?

Les informations de cet article vous paraissent trop belles pour être vraies ? La meilleure façon de savoir c’est d’essayer !

Découvrez les trésors que j’ai déniché pour vous 🙂 

  1.  Bande d’annonce Limitless : https://www.youtube.com/watch?v=OgWFsi3_nXE
  2. “Les jeunes actifs accros aux petites pilules pour supporter le stress” Source : Le Monde
  3. Ces solutions sont proposées par le Dr Rhonda Patrick lors de son interview au micro de Tim Ferris dont la transcription peut être consultée en cliquant ici 
  4. Fiche technique de la Choline. Source : Passeport santé 
  5. Source : Wikipedia
  6. On évitera Le Hericium en cas de fibromyalgie car on assiste à une augmentation du NGF dans cette pathologie en raison d’une atteinte des nerfs périphériques. Source : Passeport Santé 
  7. Reconstruire les tissus et les os : le Hydne hérisson ou crinière de lion (Hericium erinaceus)“. Source : Passeport Santé
  8. Michel de Lorgeril : “Les oméga-3, c’est vraiment magique“. Source La Nutrition
  9. 4000 UI de vitamine D par jour améliore la force musculaire“. Source : Julien Venesson
  10. 5 atouts santé du brocoli“. Source La Nutrition